La mairie d'Annaba refuse d’inscrire le prénom amazigh Tanila

La mairie d'Annaba refuse d’inscrire le prénom amazigh Tanila

Des Berbères Algériens se constitueront partie civile dans l’affaire du refus du maire d’Annaba d’inscrire le prénom amazigh Tanila (la multicolore, la flamboyante) le 29 janvier 2017 dans les registres de l’état civil de sa commune.

Un collectif d’avocat est saisi dans cette affaire. Le père de la petite fille, M. Abdelmajid Labidi a lui aussi déposé plainte.

Commentaires

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.